Monastère dominicain de Dubrovnik

Monastère dominicain de Dubrovnik

Découvrez l'histoire du monastère dominicain de Dubrovnik, dont la construction dura deux siècles et qui combine des éléments romans, gothiques et baroques.

Entre le Palais Sponza et la Porte Ploče se trouve l'un des plus anciens monuments de Dubrovnik : le monastère dominicain. Les moines dominicains s'installèrent dans la ville au début du XIIIe siècle et commencèrent à construire un monastère à l'intérieur des murs.

Le monastère et l'église dominicaine n'ont été achevés qu'au XIVe siècle, c’est pourquoi ce complexe religieux combine les styles roman, gothique et baroque. De plus, après le terrible tremblement de terre de 1667, une grande partie de la façade fut reconstruite.

La plus belle partie du monastère dominicain est la cour intérieure entourée d'arcs, d'orangers et de palmiers et couronnée d'un puits en pierre. Pendant le siège de Dubrovnik lors de la guerre d'indépendance, ce puits était la seule source d'eau potable pour les habitants de la ville fortifiée.

Le monastère dominicain de Dubrovnik abrite de nombreuses tombes de familles nobles de la ville.

La collection du monastère dominicain

Dans le musée du monastère, vous trouverez des manuscrits anciens, des sculptures religieuses et des peintures des XVe et XVIe siècles. Il s'agit de tableaux représentant des scènes de la Bible et signés par certains des peintres les plus importants de l'histoire de Dubrovnik.

Horaires

Tous les jours de 9h00 à 17h00.

Prix

Entrée générale : 40 kunas (5,4 € env.)